21 mars 2008

Apophtegmes

"Réfléchir, c'est déranger ses pensées".(Jean Rostand)
Posté par Crumble75 à 06:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 nov. 2007

Apophtegme simiesque

"L'homme, ce pauvre singe condamné à faire l'homme" (Jean Rostand)
Posté par Crumble75 à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 sept. 2007

Rostanditude

"Souvent, ce que je redoute dans les autres, c'est le vent du dehors qu'ils m'apportent" (Jean Rostand)
Posté par Crumble75 à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 août 2007

Rostanditude

"Se méfier de tout ce qu'on pense un peu trop fort" (Jean Rostand)
Posté par Crumble75 à 06:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juil. 2007

Rostanditude

"Vivre, c'est jouer aux quatre coins avec ses angoisses" (Jean Rostand)
Posté par Crumble75 à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juil. 2007

Rostanditude

"Qu'il faut donc aimer quelqu'un pour le préférer à son absence" (Jean Rostand)
Posté par Crumble75 à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juil. 2007

Rostanditude

"Avoir beaucoup d'amis, c'est diversifier son ennui" (Jean Rostand)
Posté par Crumble75 à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mai 2007

Hominidés

L'homme a digéré en partie son "humiliation zoologique", tout comme il a digéré son humiliation cosmologique. Il s'habitue à l'idée qu'il provient d'une bête, comme à l'idée que la terre n'est pas le centre du monde. La grande affaire pour lui, c'est de ne pas descendre du Singe, du grand Singe qu'il connaît : il préfère de n'avoir plus sous les yeux l'image de ses origines, et de se rattacher à des vestiges d'os plutôt qu'à une créature de chair. (Jean Rostand)
Posté par Crumble75 à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2007

Guerre et paix

On tue un homme, on est un assassin.On tue des millions d'hommes, on est un conquérant.On les tue tous, on est un dieu. (Jean Rostand)
Posté par Crumble75 à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2007

Convallaria majalis

"Très longtemps notre planète demeura déserte après qu'elle se fut, en goutte brûlante, détachée du soleil. La haute température, l'intensité de la radiation courte défendaient qu'on y vécut. La vie ne put infester qu'une terre refroidie et vieillissante, comme ce champignon appelé muguet qui envahit parfois la bouche des mourants". (Jean Rostand)
Posté par Crumble75 à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]